Le réseau rotarien au secours de l’Ukraine

Par Iryna Bushmina, représentante Rotaract du district 2232 (Ukraine)

J’ai quitté Kiev dans les premières heures de la guerre avec ma sœur, son mari, son bébé de trois mois et un chat, tous dans la même voiture. Lorsque nous avons atteint la frontière, les hommes n’étaient déjà plus autorisés à quitter le pays, alors j’ai continué avec ma sœur et mon neveu. Nous sommes restés cinq jours dans la voiture — six jours pour arriver à Vienne.

Iryna Bushmina

À trois reprises, nous avons passé la nuit dans des pays différents. Il ne s’agissait pas d’hôtels mais de maisons de membres du Rotary et du Rotaract. J’avais l’habitude de dire que le Rotary International est une grande famille, maintenant j’en suis convaincue. C’est une famille qui vous viendra en aide. Ce sont plus que de belles paroles pour moi, c’est la réalité.

J’étais encore dans la voiture quand j’ai eu l’idée de mobiliser le Rotaract en Europe. J’ai réalisé que je n’étais pas la seule à avoir besoin d’aide et de soutien. Ma sœur conduisait et j’ai commencé à écrire sur tous les forums que je connaissais où il y avait des Rotaractiens pour leur parler de la situation en Ukraine. Beaucoup ont répondu instantanément. Différents groupes ont ensuite été créés. Il ne s’agissait pas de projets parfaitement réfléchis, mais ils ont cependant commencé à fonctionner dès le premier jour.

Le Rotaract a réagi très rapidement et j’ai compris que nous devions commencer très vite par de petites actions pour aider les Rotariens et les Rotaractiens d’Ukraine à trouver un logement dans d’autres pays. Aujourd’hui, l’action a pris de l’ampleur et nous aidons de nombreux Ukrainiens à trouver un nouveau foyer pour la première fois. Nous avons ainsi trouvé plus de 2 000 familles d’accueil pour accueillir des réfugiés.

Les demandes que nous traitons vont de l’aide à la relocalisation à la recherche d’un logement, en passant par d’autres formes d’aide humanitaire. Certaines villes demandent des choses simples — de la nourriture et de l’eau. Et c’est ce qui fait le plus mal au cœur. Surtout quand nous réalisons tous que l’armée russe nous empêche d’apporter l’aide humanitaire aux civils, et qu’ils meurent de faim et de soif.

Il y a plus de cent personnes dans mon équipe internationale et environ cinquante dans l’équipe ukrainienne. Je ne sais pas exactement combien de membres du Rotaract sont impliqués dans l’aide à l’Ukraine, car chaque pays monte ses propres actions et certains clubs organisent également l’aide séparément. Certains sont plus impliqués, d’autres moins, mais même la plus petite contribution est précieuse et peut sauver des vies.

Nous nous concentrons sur quatre aspects :

1. Distribuer des informations vérifiées sur la situation en Ukraine

2. Trouver des logements pour accueillir les Ukrainiens fuyant le pays

3.  Envoyer de l’aide humanitaire

4. Obtenir des soutiens financiers pour répondre aux besoins

Tout le monde n’écrit pas ou n’exprime pas sa gratitude. Mais pour être honnête, je ne m’y attends pas. Après ce que ces personnes ont vécu — la peur, le stress, le fait de passer plusieurs jours à la frontière — nous n’avons pas besoin qu’elles nous disent « merci ». Nous devons simplement nous assurer qu’elles sont en sécurité et qu’elles obtiennent ce dont elles ont besoin pour survivre et aider les autres. L’heure est à la compréhension.

La Fondation Rotary permet de soutenir les efforts humanitaires en Ukraine.  

Suivez les actions des membres du Rotary sur Twitter, Facebook, Instagram et LinkedIn, ainsi que sur Rotary.org/fr et Mon Rotary.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s