Ensemble pour l’Ukraine : récit d’un convoi de Rotaractiens

Par Sebastian Adami, club Rotaract de Klagenfurt-Wörthersee (Autriche)

Sebastian Adami a spontanément organisé un convoi d’aide.

C’est dans la nuit du 24 février que tout a changé. Une situation sans précédent, inimaginable pour moi et ma génération, s’est abattue. Après l’attaque des troupes russes sur plusieurs villes ukrainiennes, j’ai vu des images terribles. Beaucoup avaient tout perdu en un instant. Non seulement leur maison, leurs biens, mais peut-être aussi des proches ou même leur propre vie. La souffrance était inimaginable : des maisons, des quartiers, des villes entières étaient en ruines. De nombreuses personnes ont dû se réfugier dans des gares de métro et des bunkers. J’ai parlé avec certains de mes amis du club Rotaract de Klagenfurt-Wörthersee de la situation en Ukraine et tout a été clair dès le début : nous voulions aider !

Première levée de fonds

Très rapidement, j’ai lancé une campagne de collecte de fonds avec Ivana Tadic, membre du club, notre présidente Anna Bäuchler et le soutien actif du club. En l’espace d’un week-end, nous avons recueilli de nombreux dons de la part de nos familles et de nos amis, ainsi que de nos collègues de travail. Il y avait aussi des conserves, de l’eau, des sacs de couchage, des générateurs et des médicales. 

J’ai alors contacté Alessia Sasina, une ancienne collègue de travail. Née à Kiev, elle avait également collecté des dons, mais n’avait pas encore pensé au transport. Ce n’est qu’après avoir parlé à notre ancien membre Max Aichlseder que nous avons eu l’idée d’apporter nous-mêmes les dons à la frontière. Il a mis à notre disposition quelques véhicules et, par l’intermédiaire du consul honoraire d’Ukraine, Nils Grollitsch, nous avons contacté des amis sur place et des clubs Rotaract en Ukraine pour mieux identifier les besoins. Tout au long de l’action, nous nous sommes beaucoup appuyés sur notre réseau.

En route vers la frontière

Nous nous sommes mis en route vers la frontière polono-ukrainienne le 2 mars avec cinq véhicules et une équipe de six nations. Tout au long de la route, les gens nous faisaient des gestes d’encouragement lorsqu’ils voyaient nos drapeaux. Des gestes sympathiques qui à eux seuls m’ont donné le sentiment que tous les efforts déployés en valaient la peine. Plus nous approchions de la frontière, plus l’atmosphère dans la voiture devenait silencieuse. Nous étions bien conscients de la situation dans laquelle nous nous engagions. Pour des raisons de sécurité, nous avons décidé de rencontrer nos contacts un kilomètre avant le passage de la frontière. Nous avons roulé toute la nuit pour y arriver le lendemain matin après plus de 1 100 kilomètres et 14 heures de route. C’était un sentiment indescriptible que je n’oublierai probablement jamais.

Les dons ont ensuite été transportés vers les villes de Kiev, Kharkiv et Zhytomyr. Nous avons déchargé les articles sur place et emmené quelques contacts avec nous, principalement des femmes et des enfants. Ils étaient épuisés mais soulagés d’être enfin en sécurité après de nombreuses heures passées à fuir. Déjà sur le chemin du retour, nous avons reçu les premières photos et vidéos montrant que les dons étaient arrivés dans les hôpitaux et quartiers respectifs.

Une initiative formatrice

La première campagne ayant connu un tel succès, un deuxième convoi est parti le 15 mars après nous être à nouveau concertés avec nos contacts des clubs Rotaract sur les besoins les plus importants. L’atmosphère du deuxième voyage était un peu différente. Il y avait beaucoup plus d’activité sur les routes et nous avons vu plusieurs convois de véhicules se dirigeant vers l’Ukraine pour apporter des secours.

Lorsque je repense à ces dernières semaines, je suis incroyablement fier de ce que nous avons accompli ensemble en si peu de temps. C’est l’un des moments les plus formateurs de ma vie. Nous avons été l’un des premiers convoi d’aide en provenance d’Autriche à apporter des articles en Ukraine. Nous avons aidé autant que nous le pouvions sans hésiter, et, avec l’aide de nos contacts au Rotaract et au Rotary, ils sont arrivés à bon port.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s