Célébrons ensemble

La Journée mondiale contre la polio 2020 approche à grand pas et nous voulons remercier tous ceux qui ont d’ores et déjà enregistré leur événement sur endpolio.org/fr. Pas besoin d’attendre le 24 octobre, ou même que votre événement ait lieu à cette date pour le faire vous aussi.

Alors ? Qu’attendez-vous pour montrer comment vous allez nous aider à célébrer cette journée si importante pour tous les Rotariens ? Nous avons fait une promesse aux enfants du monde entier il y a plus de 35 ans — qu’aucun d’entre eux ne devrait avoir à souffrir de cette maladie évitable. Montrons-leur qu’ils peuvent compter sur nous.

découvrir comment

Toujours à vélo contre la polio

Par John Hewko, Secrétaire général et CEO du Rotary International et de la Fondation du Rotary

Beaucoup de choses ont changé depuis l’an dernier à cause de la pandémie. Notre randonnée cycliste annuelle À vélo contre la polio durant El Tour De Tucson a ainsi été reportée. J’y participe depuis 2013 avec des membres et des employés du Rotary pour lever des fonds au profit de l’éradication de la polio. Ensemble, nous avons collecté plus de 58 millions de dollars (en incluant la contrepartie de la Fondation Bill & Melinda Gates). Une somme importante qui nous permet d’espérer voir un jour le monde débarrassé de cette terrible maladie.

LIRE LA SUITE

Que faites-vous pour célébrer la Journée mondiale contre la polio ?

La Journée mondiale contre la polio est le 24 octobre et nous invitons tous les clubs — Rotary et Rotaract — et les districts à organiser un événement à cette occasion. Et si vous l’enregistrez sur endpolio.org, vous pourrez recevoir la vidéo officielle du Rotary en avant-première pour l’animer. Qu’attendez-vous ?

Lire la suite

Donner un sens à ma vie au travers du Rotary et de Toastmasters

Par David Jones, président élu du Rotary club d’Upper Arlington/Grandview (TriVillage) aux États-Unis     

David Jones et son épouse Judy à San Francisco en 2006.

En 2008, mon monde s’est effondré lorsque ma femme a été tuée par un conducteur en état d’ébriété. Elle revenait d’une visite à l’université avec notre fille de 17 ans. Ma vie tournait autour de Judy et de nos quatre enfants (Anne, Michael, Geoffrey et Lara). Nous étions si proches que j’ai eu l’impression de mourir moi-même.

Lire la suite

Se faire de nouveaux amis au Rotary durant la pandémie

Par Pam Harrison, ancienne responsable Échanges amicaux du district 7810 (Canada) 

Mon district, le 7810 (Canada/États-Unis), a décidé en 2019 d’organiser un échange amical avec le district 2380 (Suède) qui aurait lieu en mai 2020. Il s’agit d’un programme d’échange international pour les membres et amis du Rotary qui permet aux participants de s’accueillir à tour de rôle chez eux et dans leur club. Covid-19 allait changer nos plans.

LIRE LA SUITE

Impliquer davantage de femmes au Rotary

Par Cyndi Doragh, adjointe du coordinateur du Rotary de la zone 34 et membre du Rotary club de Fort Myers (Floride)

Il y a près de 30 ans, je voulais rejoindre le Rotary, mais les membres du premier club que j’ai contacté m’ont dit qu’ils n’acceptaient plus de banquiers. À cette époque, il était en effet courant pour les Rotary clubs de limiter le nombre de personnes en fonction de leur profession. Un mois plus tard, j’ai cependant appris qu’ils accueillaient un nouveau membre – et que c’était un banquier. Lire la suite

Les Rotary clubs donnent un coup de pouce aux entreprises régionales

anton-oemojNQYYe4-unsplashLes Rotariens du Sud de la France s’attaquent à la pandémie de COVID-19 sur deux fronts : ils aident à répondre aux besoins médicaux immédiats et ils essayent de réduire l’impact de la crise économique à travers leur plateforme sur mesure «Coup de Pouce».

La France a été durement touchée par la pandémie de COVID-19. Après une période de confinement strict, le pays renaît lentement et les entreprises ont réouvert dans la plupart des régions. Alors que la crise s’apaise, les graves répercussions socio-économiques de la pandémie commencent à se faire sentir.

Lire la suite

La paix est un travail de l’intérieur

Par Lindsay Griswold, spécialiste Youth Exchange et protection des jeunes

Lindsay Griswold, bénévole de Peace Corps en 2006.

Lindsay Griswold, bénévole de Peace Corps en 2006.

Cette expérience m’a changé à bien des égards, mais les traits de caractère que j’ai acquis à l’époque et que j’apprécie toujours aujourd’hui sont la patience, la flexibilité et la résilience. À mon retour, j’ai servi dans l’AmeriCorps, j’ai travaillé comme éducatrice, j’ai obtenu mon diplôme d’études supérieures en travail social, et bien d’autres choses encore. Chacune de ces activités m’a permis d’éveiller ma passion pour la paix.

Lire la suite