3 principes que nous utilisons contre la pandémie

Par Joe Otin, gouverneur du district 9212

190529-otin-210

Joe Otin

Si nous connaissons un moment décisif aux proportions bouleversantes dans nos vie, c’est bien celui- que nous vivons en ce moment. La génération qui nous a précédés a vécu la Seconde Guerre mondiale, qui a universellement modifié le cours de notre destin. Depuis des temps immémoriaux, nos prédécesseurs ont été confrontés à des bouleversements économiques, des conflits armés dévastateurs, des catastrophes climatiques et d’autres incidents traumatisants qui ont conduit au désespoir, à la mort et à la destruction.

Ces bouleversements nous ont à leur tour obligé à remodeler notre comportement personnel, à restructurer les institutions établies et, d’une manière générale, à changer notre mode de vie.

L’attaque du coronavirus contre l’humanité est monumentale. De la première épidémie en Chine à aujourd’hui, le monde a été poussé à l’action parce que les premières mesures prises par les gouvernements pour arrêter la propagation du COVID-19 dans le monde ont été insuffisantes, comme le montrent les statistiques. En Afrique de l’Est, nos gouvernements ont pris des mesures sans précédent, fermant les frontières, clouant au sol les transporteurs nationaux et suspendant les réunions publiques dans l’intention de stopper sa progression.

Ce qui distingue les moments déterminants de notre histoire n’est pas la nature de la crise, mais plutôt les décisions que nous prenons. Dans le sillage des mesures drastiques prises par nos dirigeants politiques pour faire face à la pandémie, nous, en tant que Rotariens, avons dû prendre nos propres décisions. Ces décisions sont guidées par trois principes simples.

  • Le premier est que l’action individuelle a la plus grande incidence sur la maladie, et cela inclut l’hygiène personnelle, la distanciation sociale et d’autres directives définies par l’Organisation mondiale de la Santé. Nous devons tous assumer la responsabilité individuelle d’arrêter la propagation du coronavirus.
  • Le second consiste à soutenir le gouvernement dans ses initiatives visant à aplatir la courbe, car c’est en effet l’effort concerté du secteur privé, des institutions publiques, des organisations de développement et de la société dans son ensemble qui permettra de mettre fin à cette menace.
  • Troisièmement, c’est en partageant des messages d’espoir et en rappelant aux gens qu’ensemble nous vaincrons le virus. Le bouleversement de nos vies est momentané, mais il est aussi un élément crucial de la continuité.

hand washing in east africa

Au niveau mondial, les administrateurs du Rotary ont annulé la convention prévue en juin car les conditions ne devraient pas être favorables pour organiser un événement de cette ampleur. C’est la première annulation de la sorte dans l’histoire de notre organisation. Même les guerres mondiales n’avaient pas obligé à annuler la convention, bien qu’elle l’ait alors été à plus petite échelle. Le conseil d’administration a également décidé de concentrer son attention et d’utiliser ses ressources pour lutter contre la pandémie. Des fonds provenant des réserves ont été alloués pour financer des initiatives dans le monde entier et la Fondations Rotary a lancé des activités de recherche de fonds spécifiques.

Dans le district 9212, nous avons annulé notre conférence de district et demandé à tous les Rotariens de suspendre les réunions en personne. Ils ont adopté sans hésiter les réunions virtuelles sur les plateformes de vidéoconférence les plus populaires. Le comité exécutif a mis en place une équipe d’intervention pour soutenir les administrations nationales du Kenya, de l’Éthiopie et du Sud-Soudan, et l’ancienne gouverneure, le Dr Geeta Manek, a levé plus de 20 000 dollars au Kenya et en Éthiopie.

La nature des Rotary clubs et leur but ultime est d’embrasser et de soutenir les communautés dans le besoin, et ainsi le monde a plus que jamais besoin du Rotary. Jamais de notre vivant, l’humanité n’a été mieux équipée pour vaincre une menace de cette ampleur. Nous avons la technologie pour la suivre, la science pour la vaincre, les médias pour coordonner notre action commune et le cœur pour riposter.

C’est par notre détermination et notre engagement que nous apportons espoir et guérison au monde.

À propos de l’auteur : Joe Otin est le gouverneur 2019/2020 du district 9212 et le représentant du Rotary International auprès des Nations unies pour l’environnement. Il est également PDG de The Collective, une agence de publicité numérique, président de l’Advertising Standards Board of Kenya et membre du conseil d’administration du WWF-Kenya.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s