Soutenir les participants au échanges de jeunes pendant la pandémie

Alors que le monde est confronté à une situation sans précédent à cause de la pandémie de coronavirus, les jeunes du Youth Exchange sont eux confrontés à des difficultés uniques. Le Rotary International travaille en tandem avec les dirigeants des clubs et des districts pour s’assurer que la santé et la sécurité des participants restent la priorité, qu’ils soient hébergés sur place dans leur pays d’accueil ou qu’ils retournent dans leur pays d’origine.

La sécurité des jeunes passe par un soutien émotionnel à ceux qui vivent une expérience bien différente de celle à laquelle ils s’attendaient au moment de leur départ pour leur échange. Nous avons recueilli les conseils de deux responsables Youth Exchange du Rotary pour aider toute personne qui envisage de soutenir au mieux ses jeunes en ces temps extraordinaires.

Tom Overbaugh, ancien gouverneur du district 7170, affirme que lorsque son district a pris la décision de renvoyer les jeunes chez eux avant la fin de leur échange, ils ont réalisé que certains auraient besoin d’un soutien émotionnel. Il partage les conseils de la responsable Protection des jeunes de son district, Michele Hughes, conseillère scolaire à la retraite :

  • Suivez les conseils des élus locaux et des autorités sanitaires.Il sera recommandé à de nombreux jeunes qui rentrent chez eux d’être mis en quarantaine (éventuellement même isolés de leur famille) pendant une période de 14 jours. C’est peut-être la plus grande difficulté pour les membres de la famille, car notre instinct, surtout après une longue période de séparation, est d’être physiquement proches, et non socialement éloignés, de notre famille. Toutefois, la réalité d’une exposition potentielle doit être reconnue et les conseils des autorités locales et des experts de la santé doivent être pris en compte.
  • Inscrivez à nouveau les élève dans leur école.Les parents des participants qui rentrent plus tôt que prévu doivent contacter leur mairie pour s’informer sur la possibilité de s’inscrire. De nombreux jeunes remplissent actuellement les conditions requises en ligne, il y a donc de bonnes raisons de les inclure à nouveau. La participation à des cours leur donne également un élément important sur lequel se concentrer au lieu de s’attarder sur leur retour soudain.
  • Parlez aux jeunes de leur expérience.Au retour des jeunes, une séance de débriefing en groupe doit avoir lieu comme d’habitude et le plus tôt possible. Cela donne à tous les participants l’occasion d’échanger et de se soutenir mutuellement. Cela permet également à la commission Youth Exchange d’obtenir des informations précieuses sur les sentiments des jeunes.
  • Déterminez comment soutenir les jeunes. 

    Si de nombreux jeunes peuvent avoir besoin d’un soutien émotionnel supplémentaire en raison des nombreuses incertitudes, tous n’en auront pas besoin de la même manière. Beaucoup d’entre eux préféreront parler à leur conseiller scolaire. Certains apprécieront d’être interrogés directement sur leur expérience.

Pat Carson, coordinatrice Youth Exchange Outbound pour le district 5080, nous donne ses conseils :

  • Notre commission Youth Exchange dispose d’un conseiller psychologique qui contacte chacun de nos jeunes qui rentrent plus tôt que prévu pour leur proposer du soutien, ce qui est particulièrement important pendant la crise actuelle.
  • Nous mettons également en place une vidéoconférence avec eux afin qu’ils puissent partager ce qu’ils vivent et s’entraider.

    rv-200504-pat-carson

    Pat Carson

  • Il est également important d’apporter un soutien à nos familles d’accueil et aux jeunes qui sont toujours hébergés dans notre district. Étant donné que nos jeunes inbound ne peuvent plus se rencontrer en personne, nous avons également mis en place des conférences vidéo pour eux. Même si ce n’est pas l’échange auquel ils s’attendaient, après avoir communiqué avec les familles et pris en compte toutes les informations fournies par le gouvernement et les autorités sanitaires locales et internationales, certains parents ont choisi que leurs enfants restent sur place dans le cadre de leur échange.
  • Il est plus important que jamais de bien soutenir les familles d’accueil. À titre d’exemple, j’accueille actuellement un jeune qui a emménagé avec nous une semaine avant que la distanciation sociale ne soit mise en place au niveau local. Sans école ni activités sociales typiques, nous sommes ensemble 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Nous trouvons de nouvelles façons de rester actifs, de pratiquer nos compétences linguistiques et de rester en contact avec nos amis et notre famille en ligne. De nombreuses autres familles d’accueil peuvent vivre des situations similaires. Veillez donc à rester en contact avec elles autant qu’avec les jeunes.

Découvrez comment le Rotary fait face à l’impact de la pandémie de COVID-19, notamment ses  recommandations pour le Youth Exchange.

Connectez-vous à votre compte Mon Rotary pour participer aux nombreuses discussions sur le Youth Exchange.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s