Accompagner la croissance des nouveaux clubs, c’est facile

Par Tom Gump, gouverneur du district 5950, membre du Rotary club d’Edina/Morningside (États-Unis)

Mon district compte plusieurs nouveaux clubs dynamiques. Ils prospèrent tous, pas simplement parce qu’ils ont été créés, mais parce qu’ils continuent de se développer.

La majorité des membres fondateurs — 88 % — sont nouveaux au Rotary. Il faut donc accompagner ces nouveaux clubs car ils ne connaissent pas tous les aspects de notre organisation. Comment a-t-on fait ça efficacement ? C’est simple : nous leur avons donné une cause à soutenir et nous les avons incité à faire preuve de flexibilité et de diversité, sans oublier de s’amuser.

Donnez une cause à défendre et un moyen d’agir

Je parle à de nombreux Rotariens et leur demande pourquoi ils ont rejoint le Rotary et pourquoi ils y restent. Ils restent pour l’amitié, les bons temps et le service. Vous devez donc faire en sorte qu’ils s’impliquent dans des actions, sinon ils risquent de partir.

Les meilleures actions sont souvent celles qui se concentrent sur une cause. Avant le COVID-19, certains membres du Rotary club de Minnesota Veterans faisaient deux heures de voiture pour se rendre à une réunion ou participer à une action, même s’il ne s’agissait que de don du sang ou de vêtements. 

Associez action et activité ludique et c’est la combinaison gagnante. Nous avons par exemple envoyé des cartes à des militaires en déploiement lors d’une soirée pizzas/bières. Notre nouveau club Rotaract Kaleidoscope travaille avec des personnes autistes et leurs familles lors d’un événement similaire.

Soyez flexible

Des études du Rotary International montrent que beaucoup de membres nous quittent en raison de trop nombreuses contraintes et des obligations financières. Les clubs peuvent y pallier en faisant preuve de flexibilité.

  1. Horaire de réunion : la plupart des clubs traditionnels se réunissent du lundi au vendredi lors du petit-déjeuner ou du déjeuner. Les nouveaux clubs tendent à se réunir le mardi soir et le samedi matin.
  2. Lieu de réunion : la plupart des clubs traditionnels se réunissent près du lieu de résidence ou de travail de leurs membres, et généralement dans un hôtel avec un repas obligatoire. Cette situation est en train de changer, car les nouveaux Rotary clubs corporate se réunissent sur le lieu de travail et les jeunes professionnels se rencontrent dans des bars et des restaurants sans repas obligatoire. Les lieux de culte sont également de plus en plus populaires. Notre club Veterans se réunit ainsi dans l’église de l’un des membres qui en est le pasteur.
  3. Format de réunion : nos clubs traditionnels ont d’habitude quatre réunions statutaires par mois, mais les nouveaux clubs n’en conservent que deux et remplacent les autres par des activités ou des actions. Certains font même « le Rotary sur le lieu de travail » et se réunissent à tour de rôle dans leurs bureaux respectifs. Nous avons aussi visité les locaux du bénéficiaire d’une subvention où nous avons monté une action et vous pouvez également aller aider à la banque alimentaire. Enfin, si vous vous réunissez en présentiel, vous pouvez même amener un pique-nique.
  • Réunions : avant la pandémie, la plupart des clubs traditionnels se réunissaient en personne. Aujourd’hui, presque tous reprennent un format virtuel ou hybride. Le nouvel International Rotaract Act eClub Environnementcompte par exemple 20 membres de 20 pays qui se retrouvent en ligne. Et plutôt que de communiquer par e-mail, ils utilisent WhatsApp.

Ajoutez de la diversité

Le district 5950 a créé plusieurs clubs basés sur des causes, réduit les obstacles liés aux cotisations et proposé des modèles d’adhésion plus flexible. C’est ce qui nous a permis de recruter 80 femmes et ainsi de faire passer leur proportion à 32,25 pour cent de notre effectif. Trois nouveaux clubs sont particulièrement efficaces en la matière :

1. Le Twin Cities Eco Club compte 52 % de femmes dans ses rangs

2. Le Rotary club End Human Trafficking compte 61 % de femmes

3. Le Rotary club Network for Empowering Women compte 69 % de femmes

Bien sûr, il ne suffit pas de viser la parité entre les sexes. Nous devons rechercher la diversité sous toutes ses formes. Nos nouveaux clubs sont plus diversifiés dans d’autres domaines également, mais les statistiques exactes sur ces aspects ne sont pas demandées sur nos formulaires d’adhésion pour des raisons de confidentialité. Notre district travaille actuellement ainsi à la création d’un club des fiertés.

Amusez-vous

Notre club le plus récent, le Rotary eclub Global Travelers, a été créé le 23 avril et a reçu sa charte le 1er mai. Il n’a pas attendu pour sa première activité et vient d’organiser un échange amical virtuel avec l’Inde. Après une visite en ligne, les membres ont participé à un cours de cuisine, et des séances de yoga et de méditation seront bientôt proposées.

Si vous accompagnez les nouveaux clubs en leur donnant une cause, en favorisant la flexibilité, en ajoutant de la diversité et en vous amusant, ils sont voués à la réussite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s