Impliquer davantage de femmes au Rotary

Par Cyndi Doragh, adjointe du coordinateur du Rotary de la zone 34 et membre du Rotary club de Fort Myers (Floride)

Il y a près de 30 ans, je voulais rejoindre le Rotary, mais les membres du premier club que j’ai contacté m’ont dit qu’ils n’acceptaient plus de banquiers. À cette époque, il était en effet courant pour les Rotary clubs de limiter le nombre de personnes en fonction de leur profession. Un mois plus tard, j’ai cependant appris qu’ils accueillaient un nouveau membre – et que c’était un banquier.

Cyndi Doragh

Cyndi Doragh

Je voulais vraiment devenir Rotarienne et j’ai vite trouvé un club qui m’a accueillie à bras ouverts. Je suis aujourd’hui fière d’être membre depuis 28 ans. Il existe cependant encore des obstacles pour les femmes qui veulent rejoindre un Rotary club. Seulement 23 pour cent de nos membres dans le monde sont en effet des femmes ! On peut faire mieux. Nous devons être des leaders et montrer dans nos villes que tout le monde est le bienvenu au Rotary.

Je suis ravie que mon district — le 6960 — fasse de la diversité une priorité. Nous avons organisé en juillet la première d’une série de quatre conférences intitulée « Possibilités infinies : les femmes au Rotary » qui mettaient en avant des Rotariennes de renommée internationale. Plus de 1 165 personnes ont ainsi écouté le Dr Sylvia Whitlock, la première femme à avoir été présidente d’un Rotary club. Elle était accompagnée de Johrita Solari, vice-présidente du Rotary International, et de Valarie Wafer, administratrice du Rotary, qui ont joué le rôle de modératrices.

Comment en sommes-nous arrivés à cette initiative extraordinaire ? Darryl Keys, notre gouverneur, a appris que les femmes ne représentaient que 27 pour cent de l’effectif de notre district. Il voulait augmenter le nombre de membres, et cela passait notamment par l’invitation d’un plus grand nombre de professionnelles à nous rejoindre. Darryl voulait que cette statistique monte en flèche dans notre district et il m’en a confié la mission car il savait qu’il s’agissait d’un sentiment partagé.

J’ai immédiatement contacté plus d’une douzaine de dirigeants du Rotary International ainsi que des zones 33 et 34. Tous m’ont dit que quoi que je fasse, ils participeraient. Je suis si heureuse d’avoir demandé ! L’événement a pris de l’ampleur et des conférenciers du monde entier se sont joints à la cause. Nous voulions tous que davantage de femmes rejoignent notre famille rotarienne ! Au fil des conversations, « Possibilités infinies : les femmes au Rotary » est donc passé d’un événement ponctuel à une série en quatre parties.

Je savais que si je voulais que la série soit un succès, je devais m’entourer de gens d’action qui ne cherchaient pas la notoriété ou les applaudissements, mais qui étaient passionnés par le Rotary et le fait d’avoir un impact. J’ai mis sur pied un comité solide et chaque membre de l’équipe a consacré son temps et ses talents pour faire de la série de conférences un succès.

L’un des objectifs était d’ouvrir la conférence au plus grand nombre et le fait de proposer deux liens d’inscription distincts, un pour les membres et un pour les non-membres, nous a permis d’adapter la promotion à chaque public. De plus, une fois que vous vous inscriviez à une conférence, vous étiez automatiquement inscrit aux quatre ; pas besoin de vous réinscrire à chaque fois ! Tout cela nous a permis d’entrer en contact individuellement avec les membres actuels et de présenter le Rotary aux membres potentiels. Une touche personnelle que tout le monde a apprécié, en particulier ceux qui se sont sentis isolés par le COVID-19.

Avec un si grand nombre d’entre nous confinés à cause du COVID-19, nous avons découvert que de nombreux membres se sentaient déconnectés de leur club. Au lieu de promouvoir la série comme une formation, nous l’avons présentée comme une initiative des membres à laquelle ils pouvaient participer en toute sécurité depuis leur domicile.             

En plus d’écouter le Dr Whitlock enchanter l’audience avec ses anecdotes, sa ténacité, son enthousiasme et sa personnalité, nous avons lancé aux participants quelques appels à l’action. Nous avons invité les Rotariens à rejoindre une nouvelle Amicale d’action sur la diversité, l’équité et l’inclusion que notre district est en train de créer ; nous avons invité le public à ne pas rater les futures conférences ; et nous avons encouragé les membres et les dirigeants de club à utiliser cette série comme outil de communication avec les membres potentiels qui veulent en savoir plus sur le Rotary.

Les autres conférences de la série: 

  • 28 août – Jenny Stotts, Rotarienne, avec Peter Kyle, administrateur du Rotary, et Vanessa Ervin, ancienne gouverneure
  • 25 septembre – Dean Rohr, ancienne présidente du Rotary, avec John Smarge, ancien administrateur du Rotary, et Cyndi Doragh, ancienne gouverneure

Nous prévoyons déjà une deuxième série, « Possibilités infinies : diversité, équité et inclusion », qui débutera le 29 janvier et se terminera le 30 avril 2021. Cette série se concentrera exclusivement sur la diversification de notre effectif en s’attardant sur notre communauté et comment nous pouvons inviter des professionnels plus divers au Rotary.

J’espère que vous pourrez vous joindre à nous et apprendre de ces remarquables leaders, alors que nous nous efforçons d’accueillir davantage de femmes au sein du Rotary.

Pour plus d’informations, contacter Cyndi Doragh à Cyndi.doragh@doraghlawfirm.com.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s