Le Rotaract et le Rotary au service de tous

Par Ignacio Gonzalez Mendez, membre du club Rotaract d’Oriente de Talca, au Chili.

J’ai connu le Rotary un peu par hasard, grâce à une série d’événements heureux qui ont changé ma façon de voir les choses… 

À 13 ans, je faisais du bénévolat pour la Croix-Rouge et cette expérience m’a conduit, des années plus tard, à monter une action visant à créer un poste de premiers secours dans mon lycée. Lors de la cérémonie de remise des diplômes, j’ai reçu un prix du Rotary club local pour mon travail bénévole auprès de la Croix-Rouge. Ce prix était décerné en hommage à l’un de mes professeurs, décédé soudainement. Recevoir ce prix, et savoir que mon professeur avait apprécié mes efforts m’a encore plus motivé à prolonger mon parcours de bénévole.

Quelques années plus tard, alors que j’étudiais pour obtenir un diplôme de droit, j’ai vu une affiche sur le Rotaract. Cela m’a donné l’idée de m’impliquer dans cette organisation qui avait joué un rôle dans ma passion d’aider autrui. Avec deux de mes amis, nous avons fondé le premier club Rotaract de ma ville. J’ai eu l’honneur d’en être le président fondateur. Lorsque j’ai ensuite été élu représentant Rotaract de district, mon objectif était d’accroître la visibilité du Rotaract dans mon district. Cette année-là, nous avons enregistré une augmentation de 60 % de nos effectifs et avons réussi à créer plusieurs nouveaux clubs.

En 2018, j’ai eu l’honneur de siéger à la commission Rotaract-Interact du Rotary International. Je voulais être proche des membres que je représentais, j’ai donc contacté autant de membres Rotaract et Interact que possible dans le monde entier pour faire connaissance et découvrir leurs préoccupations. Sur la base de leurs commentaires, la commission a proposé au conseil d’administration du Rotary plusieurs idées pour renforcer la capacité des Rotaractiens à participer pleinement au Rotary. Le conseil a accepté nos recommandations. Le résultat a été une proposition au Conseil de législation 2019 (COL) d’élever le statut du Rotaract à celui de membre du Rotary International.

Dans les semaines précédant le COL, j’ai utilisé les médias sociaux pour promouvoir les avantages de l’élévation du statut du Rotaract au rang de membre et pourquoi il était important de l’adopter. Lorsque le Conseil a approuvé notre proposition, j’ai été invité à faire partie de la commission Rotaract et de la task force Élever le Rotaract en 2019/2020. Nous étions chargés de fournir des conseils sur la mise en œuvre des dispositions prévues dans le projet d’amendement et d’établir une « nouvelle ère du Rotaract ». Il était passionnant de travailler avec des leaders exceptionnels du monde entier, tous dédiés à l’amélioration de l’expérience des Rotaractiens.

Après que le conseil d’administration a accepté nos recommandations, notre task force a commencé à informer les membres du Rotary et du Rotaract de ces changements. Mais ensuite, la pandémie de COVID-19 est survenue, rendant la sensibilisation difficile. 

Mais grâce à des plateformes virtuelles, j’ai pu m’entretenir avec plus de 400 clubs dans 100 districts de 10 régions du monde, partageant des stratégies sur la façon dont les Rotaractiens et les Rotariens peuvent travailler en étroite collaboration, ce qui est mutuellement bénéfique. 

L’année dernière, avec l’aide de deux bons amis, nous avons créé un programme de mentorat pour les gouverneurs élus âgés de moins de 45 ans. Je crois fermement que toute organisation doit écouter les jeunes car ils apportent une perspective nouvelle.

Alors que je terminais mes études, j’ai accepté une invitation à servir en tant que conseiller Rotaract au sein de la commission Planification de la convention du Rotary de 2023 à Melbourne. C’est une occasion unique de partager mes expériences et de contribuer à créer un événement mémorable pour la famille du Rotary. Je suis ravi de faire partie de l’équipe de la présidente élue du Rotary International, Jennifer Jones. Elle est un modèle rotarien que je m’efforce de suivre. Jennifer m’a invité à l’Assemblée internationale 2021 où j’ai pu me présenter avec d’autres futurs dirigeants.

Recevoir le prix Servir d’abord l’année dernière a été un honneur immense. Je suis très heureux que nous soyons à une époque où les Rotaractiens peuvent être reconnus pour les contributions qu’ils apportent au Rotary et à leur collectivité. Nous sommes l’avenir du Rotary, mais nous sommes surtout le présent. Et il est temps de servir ensemble.

Ignacio Gonzalez Mendez, membre du club Rotaract d’Oriente de Talca (Chili), est l’un des deux Rotaractiens à avoir reçu le prix Servir d’abord et fera partie des 133 lauréats qui seront salués à la convention internationale du Rotary de cette année à Houston. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s