Explorer des opportunités d’action internationale

Antigua, Guatemala

Par Jon Gresley, membre du Rotary club de Truckee (États-Unis)

J’ai participé à 20 foires aux projets depuis 2000, 16 en Amérique centrale et 4 en Colombie. Participer à ces événements permet aux membres du Rotary de voyager à l’étranger et de s’impliquer dans des actions avec d’autres membres. 

Les premières foires aux projets ont eu lieu il y a plus de 12 ans en Afrique de l’Ouest et en Équateur. Aujourd’hui, elles sont organisées chaque année en Amérique centrale, en Équateur, en Colombie, en Afrique de l’Ouest et en Afrique de l’Est. D’autres se sont déroulées en Europe, en Égypte, au Brésil, au Pérou et au Mexique. Même si les foires sont différentes les unes des autres, elles sont l’occasion de se rencontrer, de découvrir d’autres cultures et de former des partenariats pour soutenir des actions dans un ou plusieurs pays hôtes.

Ma première foire aux projets a eu lieu à Tegucigalpa au Honduras, en 2000. Mon épouse Gudrun Dybdal et moi-même, faisions partie d’un petit groupe de visiteurs internationaux du Rotary club d’Oakland. Nous avions non seulement rencontré des Rotariens de diverses régions d’Amérique centrale, mais aussi retrouvé un groupe de Rotariens de notre district, le 5170. Les amitiés nouées à cette époque durent maintenant depuis plus de vingt ans.

Avant l’existence des subventions mondiales, nous nous associions presque chaque année à des subventions de contrepartie en raison de notre participation aux foires « Uniendo America ». Lorsque le district 5170 est devenu une partie du pilote pour les subventions mondiales, Gudrun a pris en charge la collecte de fonds pour la première subvention mondiale d’Oakland : la construction d’un bloc de toilettes pour une école primaire dans une communauté isolée du Belize. Un groupe de Rotariens d’Oakland et moi-même avons visité l’école tout en assistant à une foire aux projets à Belize City.

Plus récemment, lorsque j’ai assisté à la foire Uniendo America à San José au Costa Rica, en janvier 2018, j’ai fait la connaissance de Gustavo Morales du Rotary club de Mazatenango, au Guatemala, et de Mark Rohweder du Rotary club de Kalispell, dans le Montana. Leur stand faisait la promotion d’un projet de construction d’un système hydraulique pour la communauté de La Vega, à quelques heures de route de Mazatenango. La Vega est un village d’environ 300 familles qui se sont installées dans cette région sucrière pendant la guerre des années 80 et 90. On leur a assuré qu’elles auraient accès à des services locaux, y compris à une eau propre. Malheureusement, le système hydraulique était inadéquat. Après avoir remarqué un système similaire mais plus petit construit à proximité grâce à une subvention mondiale, les porte-paroles de la communauté ont contacté le Rotary club de Mazatenango pour solliciter leur aide. Le partenariat entre le club de Mazatenango et un consortium de Rotary clubs du Montana a été mis en place pour passer à l’action. 

Des Rotariens du Montana visitent un projet réalisé au Guatemala.

Gustavo et Mark étaient à San José pour entamer le long travail de collecte de plus de 300 000 dollars par le biais d’une subvention mondiale. Le club d’Oakland entretient depuis longtemps un partenariat avec celui de Mazatenango pour un certain nombre de subventions de contrepartie, et j’avais déjà visité le club à plusieurs reprises. J’ai proposé mon soutien et j’ai finalement réussi à obtenir de mon club des dons en espèces et de fonds spécifiques de district (FSD) pour soutenir l’action. 

En janvier 2020, l’équipe avait commencé à réunir le budget total nécessaire de 315 000 dollars. Mark était présent à la foire d’Antigua, au Guatemala, ainsi que des représentants du club de Mazatenango pour promouvoir le projet hydraulique. Alors que je commençais à faire le tour de tous les stands des actions à la recherche de soutien, j’ai rapidement appris que de nombreux clubs avec lesquels nous nous étions précédemment associés dans le cadre d’autres subventions mondiales avaient déjà signé pour ce projet. Nous avons tous continué à travailler en réseau dans le but de réunir le reste des fonds nécessaires.

Il nous manquait encore 11 000 dollars en mars dernier. À ce moment-là, j’ai appris qu’il y avait des clubs dans le district 5170 qui cherchaient des actions internationales à soutenir. Comme deux membres de ces clubs avaient participé à la foire Uniendo America pendant plusieurs années, j’ai pris contact avec eux et leur ai demandé du soutien. À la fin du mois d’avril, le déficit était comblé.

En parcourant la liste des clubs et des districts qui participent à cette subvention mondiale, je retrouve de nombreux noms qui me sont familiers, des personnes que j’ai connues lors de ma participation à des foires aux projets en Amérique centrale et en Colombie. Si nous n’avions pas été si nombreux à participer ces dernières années, nous n’aurions pas eu les relations et les contacts nécessaires pour constituer le financement de l’action. 

Participez à une foire aux projets dans une partie du monde où vous souhaitez avoir un impact. Cela vous donnera l’occasion de passer à l’action pour créer un changement durable – dans le monde, dans vos communautés et en vous-mêmes.

En raison de la pandémie actuelle, de nombreuses foires sont organisées en ligne cette année. Consultez cette carte sur Mon Rotary pour en savoir plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s