Le Rotaract à l’épreuve du COVID-19

bsajlkajlkd
Visioconférence aussi pour les Rotaractiens de France pour échanger et faire connaissance…

Texte par Christophe Courjon, tiré de Rotary Mag

Impliqués dès le déclenchement du confinement, les Rotaractiens de France s’investissent afin d’apporter des réponses à la situation provoquée par la pandémie. Des réponses coordonnées à l’échelon national, mais aussi des initiatives locales prises à travers tout le territoire.

Lors de la visioconférence que le président Mark Maloney a partagée le 6 mai avec les gouverneurs du Rotary et les responsables du Rotaract de France, de Belgique-Luxembourg et d’Italie, Alexis Dellachiesa, coordinateur Rotaract France s’est longuement exprimé sur les actions conduites par les Rotaractiens de France dans le cadre du Covid-19. Il a en particulier développé le caractère unitaire de plusieurs interventions originales, à commencer par la création d’une plateforme sur Internet reliant l’ensemble des Rotaractiens.

Un lien social maintenu entre Rotaractiens

En plus des réunions en visioconférences qui deviennent une habitude pour toute la famille rotarienne, une plateforme sur Internet encourage les Rotaractiens de France à échanger des idées sur de nombreux sujets d’actualité, à partager des photos, permettant à beaucoup de faire connaissance, et à certains d’échapper à l’isolement. La coordination Rotaract France a acheté une licence Zoom dont profitent les clubs du pays qui réservent des créneaux horaires pour des rencontres. Un « verre de l’amitié » est proposé chaque soir, de 18h00 à 03h00, où chacun peut notamment expliquer ce qu’entreprend son club. Ces réunions Zoom/streaming live offrent la possibilité d’échanger par vidéo et d’offrir des formations aux Rotaractiens. Alexis Dellachiesa précise que « deux sessions de formation par semaine ont permis d’apporter à plus de 300 Rotaractiens des informations sur le Rotary et le Rotaract. Ces séances de formation qui concernent par exemple les gestions de projets sont consultables sur la page Youtube de Rotaract France. »

« Hack.at.ong »

De nombreux Rotaractiens se demandent comment agir face à la crise actuelle. Comme cette crise soulève de nombreux problèmes, non seulement sanitaires mais aussi économiques et sociaux, les Rotaractiens cherchent à trouver des solutions à leur niveau. C’est en associant leurs expériences, compétences et connaissances qu’a été lancé le « hack.at.ong », projet récemment initié par le Rotaract club Puerto Madero (Buenos Aires). Pendant une semaine, 30 Rotaractiens et Rotariens issus de 10 districts ont relevé le défi. « Divisés en cinq équipes, ils ont partagé leur ressenti sur la situation sanitaire liée au Covid-19, et à partir de ce point de départ, ils ont œuvré pour trouver des idées de solutions à plusieurs échelles. » explique Clarisse Houba, vice-présidente du Rotaract Club Niort Dragons. Par exemple, le sujet de discussion porte sur « comment valoriser la richesse des territoires et des producteurs français en adoptant une alimentation plus responsable ». L’une des réponses porte sur la création d’un site internet qui regroupe de nombreux producteurs des régions ainsi que des points de retraits.

Cette expérience se décompose en quatre étapes :

  • Jour 1 Investigation : chaque équipe diagnostique des problématiques présentes et/ou futures afin de chercher des solutions et créer une liste de travail.
  • Jour 2 Idéation : les équipes proposent des idées en prenant compte la liste établie à l’étape précédente afin de rédiger une hypothèse.
  • Jours 3 et 4 Prototypage : les équipes développent et lancent leur prototype de projet.
  • Jour 5 Résultat : On mesure l’impact du prototype (quantité, qualité) et rédige une conclusion pour valider ou réfuter l’hypothèse proposée. 

L’exemple du prototype « Vous ne voulez pas attendre aux urgences » qui a rassemblé plus de 50 personnes le 12 avril est consultable sur https://vimeo.com/407077946

L’ensemble des résultats du « Hack.at.ong » est disponible sur https://bit.ly/HackatONG

Des distributions de protections anti-Covid

L’une des actions les plus notoires « Des visières pour nos anges gardiens » est réalisée dès le début du confinement par le club Rotaract Moselle-Est, en coopération avec le Rotary club Sarreguemines. Après un appel sur les réseaux sociaux, Rotaractiens et Rotariens créent un réseau de professionnels et de particuliers possédant des imprimantes 3D. « Ils réunissent plus de 40 personnes en 72 heures, pour la plupart, des personnes ne connaissant pas le Rotary et le Rotaract avant cette action » souligne Florian Baudin, président du club Rotaract Moselle- Est. Les Rotariens fournissent le matériau pour fabriquer les visières 3D, les Rotaractiens se chargent du retrait et de la livraison auprès de professionnels de la santé. Voici le témoignage en date du 24 mars d’Aude, infirmière libérale à Rohrbach-les-Bitche (Moselle) : « Nous n’avons actuellement pas de matériel pour prendre en charge les patients atteints de Covid-19. Ces visières nous permettent d’être protégées des projections, gouttelettes, éternuements pour ne pas contracter le Covid. »

L’action entreprise par le club Rotaract Moselle-Est est reprise par une dizaine de clubs Rotaract de France, et même celui de Montréal au Canada. Des dizaines de milliers de visières sont ainsi offertes alors que le pays est en manque cruel de protections anti-Covid.

Des jeunes qui aident d’autres jeunes

Des actions en faveur d’écoliers de familles modestes sont entreprises afin de les aider à suivre des cours depuis leur domicile ; le club Rotaract Strasbourg s’investit dans l’action « 1 ordi pour 1 enfant » qui consiste à récupérer des ordinateurs auprès d’entreprises ou de particuliers, de les faire reconditionner par une association locale, puis de les distribuer à des écoles primaires.

Distribution de repas à Strasbourg dans le cadre des tournées conduites par la Banque alimentaire. Une des actions concrètes des Rotaractiens

Plusieurs clubs Rotaract apportent leur concours à des lycéens privés de journées portes ouvertes et de forums d’orientation. Les membres du club Rotaract Marseille Provence interviennent pour témoigner de leur parcours et leur expérience pour éclairer leurs cadets sur leur avenir. Sur le site de ce club, les lycéens peuvent découvrir des profils qui leur apportent des réponses, dans des domaines très variés. Ils sont invités à contacter les Rotaractiens qui les conseillent dans ces étapes charnières de leur vie en leur faisant part de leurs expériences récentes.

Beaucoup d’étudiants modestes se retrouvent isolés et privés d’un emploi rémunérateur ; des Rotaractiens, qui parfois les connaissent, leur distribuent des repas dans des tournées conduites par les Banques alimentaires. La solidarité n’est pas un vain mot.

Les Rotaractiens de France restent actifs et réactifs à la situation de crise, montrant leur esprit imaginatif à travers leur devise : la camaraderie par le service.

Le Rotaract en chiffres

En mai 2020, la France compte 1400 membres actifs et 124 clubs. En Afrique francophone, on compte 7 clubs Rotaract pour 10 Rotary clubs.

La Convention Europe online !

La Convention Europe du Rotaract aurait dû se tenir à Bordeaux du 29 avril au 3 mai. Elle a eu lieu sur Internet le 3 mai, avec 500 participants. Des conférences de haut niveau telles que la lutte contre le plastique dans les océans ont captivé les Rotaractiens qui ont terminé la rencontre virtuelle par une soirée animée par un DJ enthousiaste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s