Face au COVID-19, la mécanique du Rotary n’est pas grippée

ÉVÉNEMENT Golf de Fos

Les membres du Rotary club de Fos-sur-Mer offrent des chocolats à deux Ehpad lors des fêtes de Pâques.

Texte par Christophe Courjon, tiré de Rotary Mag

La brutale interruption des réunions des clubs n’a pas arrêté leur activité. Bien au contraire, les Rotariens se sont immédiatement engagés dans une course de vitesse pour endiguer la progression du Covid-19. Tour d’horizon sur la réactivité du Rotary, des dispositions prises au plan mondial, aux réactions nationales ou de districts, jusqu’aux initiatives les plus locales.

Unir ses forces contre un virus est inscrit dans l’histoire du Rotary, de par son action planétaire PolioPlus afin d’éradiquer la poliomyélite. Les compétences professionnelles de toute nature, l’esprit d’entreprise, le maillage territorial des clubs ainsi que la volonté indéfectible de servir apportent un soutien remarqué dans le combat contre le Covid-19.

Des dispositions prises au plan mondial

Une déclaration commune des présidents du Rotary, Lions, Kiwanis et Optimist international est diffusée à travers les médias du monde, soulignant la priorité que ces quatre grands clubs service, présents dans presque tous les pays, accordent face au Covid-19. « Nous nous appuyons sur la force de nos réseaux combinés de 3,2 millions de membres pour apporter réconfort et espoir à ceux qui ressentent les effets de l’isolement et de la peur. Nous concentrons aussi nos compétences, ressources et idées collectives pour soutenir les travailleurs de santé en première ligne et les secours dans leur lutte contre cette maladie et pour sauver des vies. »

C’est dans l’urgence de ce combat que la Fondation Rotary vient de modifier ses règles d’attribution de subventions en faveur d’actions liées à la lutte contre le Covid-19. Les subventions Secours en cas de catastrophe répondent en effet à la situation actuelle, et leurs fonds viennent d’être augmentés de façon significative. Les actions contre la pandémie sont aussi éligibles aux subventions mondiales.

Toutes ces subventions facilitent l’acquisition de respirateurs offerts à des hôpitaux ou de protections individuelles destinées à des personnels de santé des cinq continents. D’autre part, la Fondation Rotary met à disposition ses ressources du programme PolioPlus, en particulier pour la prévention auprès des populations les plus pauvres.

Des efforts coordonnés à l’échelle nationale

La plupart des districts de France soutient l’Institut Pasteur de Paris dans la recherche d’un vaccin, ainsi que l’Institut Pasteur de Lille dans la recherche d’un traitement. La cagnotte Helloasso mise en place recueille au 14 avril plus de 120 000 €, somme qui sera abondée par la Fondation Rotary par une subvention mondiale. Comme le souligne Jacques Morvan, ancien directeur à l’Institut Pasteur, membre du Rotary club Île de Ré, « le surcoût énorme que représentent les travaux de recherche et de mise au point d’un vaccin n’est pas intégré dans le budget 2020 de l’Institut. Le don que nous versons devrait donner un coup de pouce à la recherche française ; nous sommes dans une situation exceptionnelle, soyons exceptionnels. »

Au Sénégal, dans le cadre de la journée mondiale de la santé, les Rotary clubs du pays redoublent d’efforts pour soutenir l’action du gouvernement contre le Covid-19. En plus des actions individuelles que chaque club réalise, une collecte nationale recueille 30 000 € dès le 7 mars, remise au ministère de la Santé.

Une impulsion des districts

ÉVÉNEMENT Nîmes carré d'art

Le Rotary club Nîmes Carré d’Art coordonne 40 couturières bénévoles dans la fabrication de masques en tissu.

Tous les gouverneurs appellent les clubs à agir. L’action du district 1520 (partie ouest des Hauts de France) fait preuve d’une forte structuration par une commande groupée de 42 000 masques chirurgicaux, utilisant des budgets inutilisés du fait de la crise sanitaire et du confinement. Ces masques sont acheminés au domicile des adjoints du gouverneur chez lesquels les présidents des clubs viennent s’approvisionner. Les clubs assurent la distribution auprès de structures dépourvues, en particulier d’organismes d’aide à domicile.

Avec le soutien du district 1790, les 10 Rotary clubs de Nancy portent une attention particulière aux forces de l’ordre et à tous ceux qui œuvrent au quotidien pour combattre le Covid-19. Les clubs nancéens fournissent en particulier 75 000 sur-blouses à des unités de soins, acquises auprès d’une entreprise locale.

La plupart des clubs du Grand Toulouse mutualisent leurs moyens afin d’amplifier les résultats ; il s’agit essentiellement de répondre aux besoins de la municipalité qui met à la disposition des médecins généralistes 26 salles pour y recevoir des patients infectés. Très rapidement, les Rotariens toulousains offrent 5 000 paires de gants, autant de blouses à usage unique, ainsi que 200 litres de gel hydro-alcoolique. L’union des Rotary clubs du Grand Toulouse facilite l’obtention d’une subvention de 25 000 € auprès de la Fondation Rotary.

ÉVÉNEMENT Les Sables d'Olonne

Des entreprises de Vendée peuvent poursuivre leur activité grâce aux masques fabriqués et distribués par les Rotariens des Sables-d’Olonne.

Les clubs offrent matériel médical et vêtements de protection…

ÉVÉNEMENT Boulogne Billacourt et Paris Porte d'Orléans

Des gâteaux ont été apportés à plusieurs reprises par des membres des Rotary clubs de Boulogne‑Billancourt et de Paris Porte d’Orléans, à l’hôpital Ambroise Paré.

Des centaines de clubs apportent un précieux concours.Parmi les appareils les plus indispensables offerts, le Rotary club Paris, avec le soutien du district 1660, remet aux services des urgences de l’hôpital Lariboisière trois ventilateurs qui assistent les malades présentant les symptômes respiratoires aigus. Six centres de Haute-Savoie qui accueillent des personnes potentiellement malades sont équipés en saturomètres ; ces appareils qui vérifient la saturation du sang en oxygène sont offerts par le Rotary club Annecy Rive gauche.

Le don de vêtements de protection représente la majeure partie des actions entreprises par les Rotariens. Certains clubs créent une véritable entreprise, à l’instar des Rotary clubs Nîmes Carré d’art et Saint-Pierre Tampon (La Réunion) qui gèrent chacun une plateforme logistique pour la confection de masques : une quarantaine de couturières bénévoles fabrique à domicile des centaines de masques grâce à du tissu et des élastiques fournis par les Rotariens et récupérés par leurs soins auprès d’entreprises et de particuliers.  Les Rotariens sont parfois ouvriers, comme ceux de Landerneau qui fabriquent des visières dans des locaux prêtés pour la circonstance. Les Rotariens de Sarreguemines fabriquent aussi des visières à partir d’imprimantes 3D, destinées au personnel infirmier libéral de leur secteur.

ÉVÉNEMENT SÈTE

Remise par les Rotariens de Sète de produits d’hygiène destinés à des personnes démunies.

Lorsque les Rotariens ne peuvent assurer la fabrication de protections, ils les collectent comme le font les membres du Rotary club Meaux ; ceux-ci distribuent un stock de 16 000 masques chirurgicaux repéré dans l’entrepôt d’une entreprise à l’arrêt et dont le responsable a accepté d’en faire don. Certaines collectes auprès d’entreprises ont des résultats importants, comme ces 96 000 masques recueillis par les Rotariens de l’Hérault et offerts à des maisons de retraite ; le seul Rotary club Mantes-la-Jolie attribue rapidement 6 000 tabliers et 12 000 charlottes et s’engage à fournir à l’hôpital le matériel pour dix postes de téléconsultation. L’origine des collectes est parfois inattendue comme ce Student taïwanais qui est rentré prématurément dans son pays et envoie aussitôt des masques aux Rotary clubs Parthenay et son satellite, en remerciement de leur accueil durant ses sept mois passés dans le Poitou.

et encouragent l’action des professionnels engagés

Des salariés rencontrent des difficultés matérielles pour effectuer leurs missions. En Martinique, le Rotary club Schœlcher met à la disposition du personnel soignant, privé de transports en commun, des véhicules de location pour aller travailler à l’hôpital.  Afin d’aider des personnels de santé à se rapprocher de leur lieu de travail, des Rotariens prêtent un logement ; c’est notamment le cas des Rotary clubs Alger Espérance et Alger Diamant qui offrent conjointement un logement pour accueillir trois médecins résidant en dehors de la wilaya d’Alger ou du Rotary club Paris Alliance qui réservent des nuitées d’hôtel à du personnel soignant dans un EPHAD. D’autres répondent aux besoins de salariés dans des entreprises indispensables actuellement malheureusement (par exemple des pompes funèbres) et prêtent leur voiture.

ÉVÉNEMENT Annonay masques

Pendant le week‑end pascal, des commerçants reçoivent des masques offerts par le Rotary club d’Annonay.

Soutenir le moral des personnels pris dans le feu de l’action fait aussi l’objet de nombre d’interventions rotariennes. Le Rotary club Nantes, suivi par les autres clubs de la ville, organise avec l’aide d’un traiteur la livraison de repas bistronomiques aux personnels de services de réanimation. Se procurer des produits frais peut être difficile pour le personnel « en première ligne » ; aussi, les membres du Rotary club Compiègne apportent quatre tonnes de légumes à deux établissements médicaux. Des repas chauds sont livrés quotidiennement à des pompiers par le Rotary club Martigues Étang de Berre, lequel offre aussi des repas au service d’urgence de l’hôpital, ainsi que des machines à café avec dosettes aux soignants. Le personnel du CHU de Grenoble avait besoin d’un espace pour se ressourcer et évacuer le stress en cette période tendue : les six Rotary clubs de la ville aménagent une « Bulle de repos » équipée d’une machine à café, d’un frigo, de fauteuils de relaxation et d’un espace d’activités physiques.

L’aide aux salariés serait incomplète si le moral des personnes vulnérables n’était pas soutenu ; les clubs du Haut-Rhin, de Brignoles ou Mortagne et le Perche offrent de nombreuses tablettes numériques à des maisons de retraites afin que les personnes âgées confinées conservent un lien fort avec leurs proches. Ce lien indispensable est assuré de façon plus personnelle par le Rotary club Marseille qui met en place une chaîne de correspondance avec des pensionnaires de maisons de retraite : conversations par téléphone, mots et dessins envoyés, sont assurés par les Rotariens et leurs proches. La sortie de la pandémie est maintenant envisagée, l’optimisme revient.

Aider les aidants

Des Rotariens mettent leurs compétences professionnelles d’autres Rotariens en situation de stress, soit parce qu’ils vivent dans l’angoisse pour eux ou pour leurs proches, soit parce qu’ils travaillent sous pression. Le district 1660 a communiqué à ses clubs le contact d’un médecin psychiatre prêt à aider; un Rotarien, consultant en entreprise, met à disposition une séance de relaxation utilisée dans les séminaires d’entreprise : l’amitié rotarienne s’exprime bien au-delà  des réunions en visioconférence où chacun se soutient le moral.

ÉVÉNEMENT Grenoble 6 clubs

Les six Rotary clubs de Grenoble soulagent le stress du personnel soignant en créant une salle de repos aménagée.

L’après Covid-19 dans les esprits

Si certains clubs poursuivent des actions initiées avant l’épidémie, en particulier pour les indispensables collectes de sang ou la fourniture de denrées aux plus démunis, des Rotariens se projettent dans la sortie de crise. L’aide aux PME et TPE qui risquent de disparaître apparaît comme un axe primordial, comme le font les Rotariens après une catastrophe naturelle. Le district 1730 (Côte d’Azur, Corse, Monaco) travaille dans ce sens à travers une plateforme d’accompagnement et de soutien, composée de Rotariens experts en droit, en ressources humaines ou en entreprenariat. Une idée qui sera étendue ailleurs ; le Rotary demeure un club formé de professionnels qui agit pour le bien commun.

L’Inner Wheel aussi

Des clubs Inner Wheel agissent, comme celui Annemasse-Léman. Ses membres ont acheté 2 km de tissus-coton pour fabriquer des sur-blouses réutilisables afin d’équiper le personnel du centre hospitalier local. La confection est assurée par les Inner Wheel. Cinq Rotary clubs voisins sont associés financièrement aux achats de tissu.

Rotaract, acteur majeur

Beaucoup de Rotaractiens se sont investis lors de cette crise. Un article exhaustif leur sera consacré dans le numéro de juin de Rotary Mag.

Merci aux Rotariens, médecins et infirmiers, en activité ou dans la réserve sanitaire, engagés dans la lutte contre le Covid 19 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s