Le Critère des quatre questions n’est pas là pour juger qui que ce soit

Par Martin « Marty » Postic Jr, membre du Rotary club d’OKC Sunrise, dans l’Oklahoma

Marty2007(51)Dans notre société fracturée, je vois des amis Rotariens utiliser le Critère des quatre questions pour soutenir des arguments politiques et sociaux opposés et pour critiquer les pensées, les déclarations et les actions des autres. Je vois des membres aux points de vue complètement opposés utiliser le même Critère des quatre questions pour soutenir leur argument et rabaisser les autres. Les Rotariens — et d’autres — utilisent les réseaux sociaux pour faire connaître leurs opinions sur les violations perçues du Critère des quatre questions, ce qui amène d’autres personnes à ajouter des commentaires et des insultes, le tout sans se soucier de l’impact sur notre image publique.

Ce qui m’amène à ma proposition de base :

Le Critère des quatre questions est un miroir, et non une fenêtre

Les membres du Rotary ne doivent pas utiliser le Critère des quatre questions pour regarder les autres, mais plutôt pour se regarder eux-mêmes en considérant les ramifications d’une pensée, d’une déclaration ou d’une action. Il ne doit pas s’agir d’une fenêtre à travers laquelle nous regardons pour juger les autres. C’est un miroir dans lequel nous nous regardons pour nous juger nous-mêmes.

L’argument que j’entends de Rotariens est que, s’ils déterminent qu’une pensée, une déclaration ou une action enfreint une partie quelconque du Critère, il est de leur devoir d’affirmer qu’elle est mauvaise. Le Critère des quatre questions est parfois utilisé comme un argument au profit de divers sujets —certains qu’il serait parfois difficile de soutenir. Pourtant, grâce à Internet, on peut bricoler n’importe quel argument pour étayer une pensée ou un concept par une pléthore de « faits ».

Je ne crois pas que ce soit là l’objet du Critère des quatre questions. Je crois qu’il porte davantage sur la façon dont nous nous traitons les uns les autres, que sur la façon dont nous mesurons les idées.

Bien sûr, il s’agit d’un standard difficile. Il est n’est pas facile de s’empêcher de penser. Mais ce qui est plus important, c’est la façon dont vous agissez en fonction de cette pensée. Si vous vous dites à vous-même : « Je n’aime pas cette personne », il s’agit de savoir ce que vous faites de cette pensée. Vous pouvez essayer de la dissiper, ainsi que toute envie de prendre des mesures négatives pour satisfaire votre aversion pour cette personne. Vous pouvez également décider de dire quelque chose à cette personne ou de dire aux autres ce que vous pensez.

C’est là que les médias sociaux déforment les choses, car la société semble désormais accepter les commentaires négatifs, vitrioliques ou mensongers — pour autant que ces commentaires soient en accord avec nos propres opinions. Publier de tels commentaires, même au nom du Critère des quatre questions, n’est certainement pas équitable pour toutes les personnes concernées, ni source de bonne volonté ou d’amitiés.

Cela me fait réaliser que l’utilisation du Critère des quatre questions pour débattre de problèmes politiques et sociaux y est en soi contraire. Nous ne devons jamais utiliser le Critère des quatre questions pour justifier une position tout en s’opposant ou en fustigeant la position d’un autre. Nous ne devons pas utiliser le Critère des quatre questions pour soutenir ou s’opposer à des questions controversées, pour commenter un désaccord politique ou pour répondre à un commentaire.

Nous devons enseigner le Critère des quatre questions à tous nos amis. Nous n’avons pas besoin de le prêcher. Le Rotary est fier d’être une organisation apolitique et non religieuse. Cela nous a permis de percer dans des régions du monde où les gouvernements et les organisations religieuses ne peuvent pas. Ne salissons pas la réputation du Rotary en utilisant cette pensée éthique et morale pour nous démolir mutuellement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s