Trois façons de rendre votre club plus inclusif

Le Rotary a récemment adopté une politique de diversité, d’équité et d’inclusion qui envoie un message positif fort. Le Rotary dispose de clubs dans le monde entier et touche un large éventail de personnes grâce à ses actions. Nous sommes donc déjà diversifiés, mais un deuxième ingrédient, l’inclusion, est la clé pour débloquer et maintenir tous les avantages de cette diversité. Votre club est-il inclusif ?

Verna Myers, fondatrice de Verna Myers Company et vice-présidente Stratégie d’inclusion à Netflix, explique la différence entre les deux concepts en affirmant que « la diversité c’est d’être invité à la soirée, mais l’inclusion c’est d’y être invité à danser ».

Dans le contexte du Rotary, cela signifie qu’il n’est pas suffisant d’inviter des membres d’horizons divers à nos réunions et à nos événements, mais qu’il faut les inclure dans les prises de décision et la planification, et valoriser leurs contributions.

Voici quelques idées pour favoriser l’inclusion :

Faites-en sorte que votre club soit accessible

  • Est-ce que vous vous rencontrez dans un endroit pratique pour tout le monde ? Si ce n’est pas le cas, envisagez de vous réunir dans différents endroits.
  • Les gens peuvent-ils trouver des informations s’ils ne sont pas en mesure d’assister à la réunion ?
  • L’horaire de votre réunion convient-il aux personnes que vous essayez d’attirer ? Vous pourriez proposer des options, comme certaines réunions le matin et d’autres le soir. Il n’est pas non plus nécessaire que chaque réunion comprenne un repas.
  • Des coûts inutiles empêchent-ils certaines personnes d’assister aux réunions, comme celui d’un repas ? Un menu limité peut aussi poser des problèmes pour ceux qui ont des allergies alimentaires. Envisagez également de permettre de ne pas manger.
  • Pouvez-vous envoyer une facture mensuelle ou trimestrielle plutôt qu’annuelle ? Vous pourriez mettre en place une petite surcharge pour couvrir les frais supplémentaires.
Katey-Halliday-pic

Katey Halliday

Donner quelque chose d’important à faire à tous les membres

Les dirigeants du club doivent pour cela comprendre la raison de la présence de chaque membre et déterminer les activités qui correspondent à sa passion et à son objectif. Il est parfois plus facile de faire quelque chose soi-même que de déléguer, mais confier des responsabilités à un nouveau membre est une excellente façon de l’inclure.

Former à la diversité et à l’inclusion

Tout club peut bénéficier d’une discussion honnête sur ces sujets. J’ai reçu des commentaires de nombreux membres, et je l’ai entendu de districts, sur le fait que certaines personnes hésitent à rejoindre le Rotary en raison de commentaires ou de comportements inappropriés. Faites venir un conférencier ou organisez une séance de formation sur l’un ou l’autre des sujets suivants :

  • Utiliser un langage inclusif : Le langage genré, par exemple, est un obstacle à la réalisation de l’égalité entre les sexes. Pour atteindre l’objectif d’avoir 30 pour cent de femmes parmi les membres et les dirigeants d’ici juin 2023, nous devons prendre des mesures positives dans ce domaine.
  • Détecter et éviter la discrimination et les préjugés inconscients. Parfois, des personnes peuvent être traitées injustement de façon non intentionnelle.
  • Comprendre et éviter le harcèlement sexuel. Les mouvements « #balancetonporc » et « #metoo » ont sensibilisé au harcèlement sexuel. Faites appel à un expert pour sensibiliser votre club à ce problème et à ce qu’il peut faire pour l’éviter.
  • Signaler les comportements inappropriés. David Morrison, officier à la retraite de l’armée australienne et président du conseil australien sur la diversité, note que « la norme que vous laissez passer est celle que vous acceptez ».
  • Participez à la Journée internationale de la femme, à la Journée de l’harmonie, aux célébrations de la fierté et aux autres journées qui célèbrent la diversité.

Votre club peut employer de nombreuses stratégies, mais pour qu’elles fonctionnent, vous devez accepter le fait que le changement est vital pour la réussite du Rotary. Nous pouvons être fiers du Rotary International pour avoir approuvé la politique de diversité, d’équité et d’inclusion. Maintenant, c’est aux membres de la mettre en œuvre au niveau des clubs.

 

Par Katey Halliday, membre du club Rotaract d’Adelaide City et du Rotary club d’Adelaide Light (Australie)

A propos de l’auteur : Katey Halliday est ancienne présidente fondatrice du club Rotaract d’Adelaide City et elle a récemment rejoint le Rotary club d’Adelaide Light. Elle a également été chef d’équipe, coordinatrice et formatrice pour des séminaires RYLA. Sur le plan professionnel, elle est chargée de projet et animatrice de formation à la Direction de la diversité et de l’inclusion de la police d’Australie-Méridionale.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s