« Quelque chose de plus grand que soi. »

J’ai été le premier boursier des Centres du Rotary pour la paix de l’Amazonie brésilienne. La forêt amazonienne connaît actuellement un certain nombre de conflits liés au développement, à la déforestation et aux populations autochtones. Je m’intéressais à la façon dont nous pouvons promouvoir la paix en défendant le développement durable.

J’ai beaucoup appris lorsque j’ai étudié au Centre du Rotary pour la paix aux universités de Duke et de Caroline du Nord à Chapel Hill. De retour dans ma ville natale de Belém, j’ai occupé un poste de conseiller spécial auprès du gouverneur de l’État du Pará. J’ai été capable d’appliquer immédiatement tout ce que j’avais appris. Par exemple, le gouverneur m’avait envoyé dans une région éloignée de l’État qui connaissait des conflits avec une société minière. J’ai effectué une évaluation pour comprendre la nature de ce conflit et les besoins de la communauté. À la suite de mon rapport, le gouverneur a apporté des améliorations aux écoles et aux systèmes d’assainissement, et il a intensifié son dialogue avec l’entreprise. Aujourd’hui, je participe à un programme de doctorat au Canada où bon nombre des défis auxquels font face les peuples autochtones sont semblables à ceux de l’Amazonie.

Le Symposium du Rotary sur la paix à Hambourg est le deuxième auquel je participe et j’ai assisté à trois conventions du Rotary. Le Symposium est une occasion extraordinaire pour les boursiers de la paix, actuels et anciens, de se réunir pour discuter de ce qu’ils font et comment ils peuvent s’entraider. Ces événements internationaux me redonnent de la motivation. Je vois que je fais partie de quelque chose de beaucoup plus grand que moi, pas seulement des diplômés de la paix du Rotary, mais du Rotary en tant qu’organisation. Vous rencontrez des personnes aux aspirations semblables qui croient en la paix.

Propos de Eduardo Rodrigues da Costa, diplômé de la paix du Rotary et boursier d’une subvention mondiale à l’université du Manitoba (Canada), recueillis par Diana Schoberg. 

Photos par Monika Lozinska

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s