Apprendre le langage du respect et de l’inclusion

Par Daladiana Cunha Lima, co-présidente de la commission Youth Exchange pour le district 4500 (Brésil)

Le programme Youth Exchange du Rotary est mon programme préféré. Mon expérience m’a permis de constater que les difficultés de ce programme sont assez universelles. L’une des plus importantes est, selon moi, de lier l’année d’échange à la mission de service du Rotary.

Mon district a accueilli environ 35 élèves en 2017/2018, dont sept à Natal, dans le nord-est du Brésil. Les autres étudiants venaient du Canada, du Danemark, de Finlande, de Belgique, d’Allemagne, de Taïwan et de Pologne.

Au début de l’année, j’ai commencé à réfléchir à des moyens d’ajouter une plus grande valeur sociale à l’année d’échange des participants. J’ai eu l’idée de leur faire visiter un lycée pour malentendants membres d’une unité de développement communautaire parrainée par le Rotary club de Natal. Les élèves y parlent de la vie dans leur pays et de leur culture, et ils ont tous appris la chanson « Imagine » de John Lennon en langue des signes brésilienne.

article

Des participants à un échange de jeunes échangent des idées et des expériences avec des élèves d’un lycée pour les malentendants.

Cette initiative a eu un grand impact pendant les deux mois qu’elle a duré. Les élèves que nous avions accueillis devaient non seulement apprendre le portugais, mais aussi la langue des signes. Ils sont devenus plus sensibles à la condition des malentendants.

Les lycéens brésiliens n’avaient jamais eu l’occasion de rencontrer des jeunes venant de pays différents. Ils ont tous appris les uns des autres, mais aussi sur l’inclusion. Pendant ces deux mois, les participants, les jeunes malentendants, les Rotariens et le personnel de l’école ont tous parlé la même langue, celle de la tolérance, du respect et de la bienveillance.

article2

Les élèves répètent leur présentation.

J’ai reçu beaucoup de réactions positives lorsque j’ai parlé de notre expérience lors de la 38e réunion des responsables brésiliens des échanges de jeunes, qui a eu lieu plus tard dans l’année. Des responsables d’autres pays comme les États-Unis, le Danemark, le Mexique et les Pays-Bas s’y trouvaient également. Je suis très enthousiaste à l’idée de renouveler le projet avec les étudiants que nous allons accueillir cette année.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s